Le BLOB : un Voyageur Spatial ?

Un blob envoyé dans l’espace à bord de son propre petit satellite ?

Voilà le projet insolite né de la collaboration d’une équipe d’astrophysiciens grenoblois et de biologistes toulousains !
Pour réaliser sa mission, le blob embarquera dans un nanosatellite de quelques dizaines de kilos seulement.

Pendant le voyage spatial, les scientifiques observeront, en toute indiscrétion, les faits et gestes du blob grâce à des caméras embarquées.

Les questions qui intéressent les chercheurs sont variées :

  • Quelles seront les réactions du blob face aux rayons cosmiques et au vide spatial ?
  • Comment va-t-il s’organiser dans un espace en 3 dimensions, lui qui a l’habitude d’arpenter les surfaces 2D de son environnement terrestre ?
  • Sa capacité à s’organiser dans l’eau, un autre environnement 3D, pourrait-elle lui être utile ?

Si les informations sont encore peu nombreuses au sujet de la mission, une chose est sûre : le blob vivra son décollage en état de dormance. En effet, sous forme active, le chaos du lancement lui serait assurément mortel.

Heureusement, le blob est né sous une bonne étoile : il a la capacité étonnante, sous certaines conditions, de se dessécher complétement pour atteindre un état de dormance. Il ressemble alors à une petite croûte orangée que l’on nomme « sclérote ».

Les biologistes ont effectué de nombreux tests pour évaluer la résistance du blob pendant l’épreuve du lancement. S’il ne ferait pas long feu sous forme active, sous forme de sclérote, il est capable de résister à une centrifugation, voire à un passage dans le micro-ondes sans subir le moindre dommage ! Un sacré dur à cuire !

Une fois dans l’espace, le blob au bois dormant sera bien entendu réveillé. Le déclenchement d’un humidificateur lui permettra de reprendre des couleurs et ses activités.

Les observations pourront alors commencer.

 

Mais une fois les expériences achevées… le Blob reviendra-t-il sur Terre ?

La question est épineuse… Le nanosatellite employé pour l’expédition du blob n’est initialement pas prévu pour être récupéré car ce type d’engin est habituellement détruit dans l’atmosphère. Ce qui déçoit bien sûr les biologistes, dont Audrey Dussutour, qui aimeraient pouvoir analyser l’impact de l’environnement spatial sur notre aventurier, une fois de retour sur Terre.

Des solutions pour protéger le nanosatellite sont testées par les astrophysiciens pour tenter de le récupérer intact, mais à défaut, les biologistes devront se contenter des données récoltées grace aux caméras et aux capteurs embarqués.

 

Le Blob n’en est pas à sa première excursion spatiale !

Oh non ! Si une fausse rumeur identifie parfois le blob comme un alien, à défaut d’être un extra-terrestre, il est déjà depuis plus de 40 ans un voyageur galactique chevronné !

En 1979 une première expédition russe avec le biosatellite « Kosmos-1129 » avait suscité la collaboration de pas moins de 9 pays, dont la France, les Etats Unis et l’URSS. Kosmos-1129 avait embarqué à son bord des organismes pour le moins hétéroclites : rats, cailles, plants de carottes… et je vous le donne dans le mille : un Blob !

Quelques années plus tard, en 1985, c’est au tour de la mission américaine Space Lab D1, d’accueillir l’intrépide unicellulaire à bord de la navette « Challenger ». A vrai dire, lors de cette expédition, c’est plus exactement 12 blobs qui ont eut droit à un ticket aller-retour pour l’espace. Malheureusement, 6 d’entre eux meurent durant le voyage. Revenus sur Terre, les blobs restants sont immédiatement pris charge : direction le Kennedy Space Center de Floride pour des analyses complémentaires. Mais une erreur de manipulation lors du transit les a exposés pendant plusieurs heures à une température parfois inférieure à 4°C, dépassant ainsi le seuil du supportable : seul 3 spécimens sur 12 sont finalement arrivés en vie et ont pu faire l’objet d’observations post-espace.

A cette époque, les astronautes chargés de veiller sur le blob dans l’espace manquaient peut-être de connaissances à propos de sa maintenance. Gageons que s’ils avaient eu en leur possession la Bible du Blob, cela aurait potentiellement changé la donne !

Pour en revenir à notre très prochaine expédition française, elle est a priori bien préparée. Souhaitons-lui de réussir et de trouver le moyen d’offrir un voyage retour à son incroyable passager !

Le lancement est prévu pour ce printemps. Restez attentifs, nous vous donnerons des nouvelles !

Envie d’aventure ?
Adoptez votre intrépide compagnon astronaute (car oui c’est possible !) sur Le Labo du Blob.com. Et profitez-en pour vous abonner gratuitement à la Gazette du Labo pour encore plus d’histoires inédites directement dans votre boite mail.

Retrouvez aussi le Labo du Blob sur Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram.

A tout de suite !

 

Bibliographie

– I. Block, A. Wolke and W. Briegleb, Gravitational Response of the slime mold Physarum, Adv. Space Res. Vol. 14, No. 8, pp. (8)21-(8)34, (1994)

– I. Block, W. Briegleb, V. Sobick and K. E. Wohlfarth-Bottermann, Confirmation of gravisensitivity in the slime mold Physarum polycephalum under near weightlessness, Adv. Space Res. Vol. 6. No. 12. pp. 143—150 (1986)

– NASA Life Siences Data Archive, Mission, Study Information : Cosmos 1129, last updated (06-10-20) https://lsda.jsc.nasa.gov/Mission/miss/59

– Le Blob l’extra média, Le Blob envoyé spatial https://leblob.fr/environnement-nature/blob-envoye-spatial, (2019)

– A. Dussutour, « L’immortalité biologique : fiction ou réalité ? », conférence à la cité des sciences et de l’industrie de Paris, (23-11-2019)

 

Musiques

NoMBe – Zodiac Structures
Luis Humanoide – Victory Fanfare
Jesse Gallagher – Thin Places

Le blob vous veut !

Faites grossir ses réseaux et laissez-vous conquérir par un univers scientastique !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bien joué, vous avez découvert...

La Bible du Blob !

D'ici quelques secondes, vous allez pouvoir ouvrir ce précieux grimoire et découvrir comment apprivoiser un blob. Vous recevez aussi, à l'occasion, de petites histoires croustillantes sur le Blob avec la Gazette.

Vous allez adorer ce que vous allez y dénicher...

Pour le recevoir gratuitement, entrez votre adresse mail principale juste en dessous :

Génial ! Allez voir vos mails maintenant ! Il se pourrait qu'une surprise vous y attende… IMPORTANT: pensez à vérifier dans "promotions et spams"

Bien joué, vous avez découvert...

La Bible du Blob !

D'ici quelques secondes, vous allez pouvoir ouvrir ce précieux grimoire et découvrir comment apprivoiser un blob. Vous recevez aussi, à l'occasion, de petites histoires croustillantes sur le Blob avec la Gazette.

Vous allez adorer ce que vous allez y dénicher...


Pour le recevoir gratuitement, entrez votre adresse mail principale juste en dessous :

Génial ! Allez voir vos mails maintenant ! Il se pourrait qu'une surprise vous y attende… IMPORTANT: pensez à vérifier dans "promotions et spams"