Comment réveiller un blob ?

Accueil / Tutoriels d’expériences / Comment réveiller un blob ?

Bienvenue au Labo du Blob ! Dans ce tout premier tuto, vous allez apprendre comment ramener un blob à la vie. C’est magique : il suffit d’une goutte d’eau et d’un peu d’amour. Je vous montre ?

Regardez !

Matériel

Fourni dans le coffret du Labo du Blob

  • Un incubateur à blob (55 ou 90 mm)
  • 1 g d’agar agar
  • 1 sclérote de blob en dormance (Willy ou Artémis)

A ajouter

  • un récipient micro-ondable
  • un peu d’eau

Facultatif

  • une pince à épiler

💡 Conseil : travaillez avec du matériel propre et lavez vos mains avant de commencer.

3 clefs pour un blob heureux

Le blob est un organisme à la fois étrange mais aussi très facile à contenter. Voilà 3 choses à savoir pour qu’il soit à son aise :

  1. Il aime l’humidité,
  2. Il se développe de façon optimale entre 20 et 25 degrés, même s’il peut s’accommoder de variations.
  3. Il n’aime pas la lumière. Mais n’ayez crainte, il peut tout de même y être exposé environ 1 heure par jour sans conséquence. Eviter simplement une lumière trop directe.

Etapes :

1. Préparer une tanière accueillante

📖 Les "OVNI"

L’air et les objets autour de nous contiennent des spores de bactéries et de moisissures. Pour se réactiver et se développer, ces spores n’attendent qu’une seule chose : trouver un coin humide… la matrice d’un blob par exemple.

Si le blob se délecte volontiers de certaines bactéries et moisissures, il en est d’autres qu’il redoute. À juste titre, car certaines d’entre elles peuvent le parasiter et le rendre malade.

Pour que votre blob ne soit pas dérangé dans sa demeure par des OVNI (Organismes Vivants Non Invités), il faut travailler avec des instruments propres.

Recette : L’authentique matrice à blob

1

Remplissez le fond de votre incubateur d’eau et versez-le dans un récipient micro-ondable.

2

Mélangez 1 gr (ou 1/2 dosette) d’agar agar avec l’eau.

3

Faites bouillir 3 secondes la mixture au micro-ondes. Votre matrice est prête, attention c’est chaud !

💡 Attention : ne mettez jamais directement l’incubateur au micro onde, il se déformerait.

4

Coulez la matrice encore liquide dans l’incubateur, puis refermez le couvercle et attendez que la matrice durcisse (environ 15 minutes).

💡 Astuce : Pour accélérer le processus de durcissement de la matrice vous pouvez la mettre au frigo. Evitez néanmoins le congélateur : en cas de gel, votre matrice perdrait ses propriétés gélifiantes et vous devriez de nouveau la porter à ébullition pour les réactiver.

💡 Le blob n’aime pas les colocataires : Lorsque vous ne manipulez pas l’incubateur, refermez toujours son couvercle : il protège votre matrice des spores présents dans l’air (ou dans vos postillons).

📖 De quoi est composée la poudre de matrice ?

La poudre de matrice est une très fine poudre d’algue rouge d’origine japonaise. Elle a la propriété de pouvoir emprisonner jusqu’à 250 fois sa masse en eau, à condition de faire bouillir les deux éléments ensemble.

Comble de votre chance, la poudre à matrice, nommée aussi « agar agar », sous ses allures de denrée rare et exotique, est aujourd’hui accessible dans la majorité des épiceries et grandes surfaces, au rayon pâtisserie, pour un prix souvent dérisoire. Probablement que votre épicier ignore qu’il vend là – bien plus qu’un simple gélifiant à gâteau – un nid pour organisme myxomycien.

💡 Savez-vous qu’un blob endormi peut patiemment attendre pendant 2 ans les conditions propices à son réveil ? Conservé à -80°C il peut même rester viable pendant 30 ans !

2. Une matrice parfaite

5

Vérifiez la texture de votre matrice en inclinant l’incubateur. Elle doit se tenir, sans couler ni changer de forme. Vous pouvez également tâter sa surface avec le dos d’une cuillère ou un doigt (bien) propre.

💡 La matrice n’a pas durci et vous êtes sûr·e d’avoir été suffisamment patient·e ? Pas de soucis ! Ajoutez simplement un peu d’agar-agar et faites de nouveau bouillir le mélange.

3. Réveiller le blob

Votre incubateur à blob est prêt à recevoir un petit être. Mais lequel ? A l’intérieur de votre laboratoire de poche, plusieurs candidats sont en dormance, on les appelle : des sclérotes.

Choisissez-en un et mettez les autres de côté dans un récipient au sec et à l’abri de la lumière.

💡 Evitez le drame : Touchez les parois de l’incubateur, elles doivent être à température ambiante. Si vous sentez toujours de la chaleur se dégager, attendez encore un peu. C’est un blob que vous allez y mettre, pas un sachet de thé.

6

Armé·e de votre pince à épiler ou de vos doigt habiles (et propres !), saisissez délicatement l’élu et mettez-le en contact avec la condensation formée sous le couvercle de votre incubateur.

💡 Attention, le blob aime l’humidité, pas la natation ! Pour bien faire, laissez simplement l’eau pénétrer par capillarité le papier filtre blanc qui sert de support au sclérote.

7

Déposez le sclérote humidifié sur la matrice.

Et voilà, votre blob vient d’atterrir ! C’est un petit pas pour le blob mais un grand pas pour votre curiosité.

4. Cadeaux de bienvenue

8

Témoignez de vos intentions pacifiques à l’égard du blob en déposant quelques offrandes : une petite pincée de flocons d’avoine humides lui fera une belle surprise au réveil.

🧪 Expérience express : comment le blob “voit”-il ?

Regroupez vos flocons au même endroit en laissant 1 ou 2 cm de distance entre eux et le blob. Vous allez ainsi tester chez votre blob sa capacité de chémoréception : elle lui permet de détecter les substances chimiques attractives (comme les molécules d’avoine) qui diffusent dans la matrice. Le blob va ainsi orienter son déplacement pour cibler directement les flocons d’avoine et les dévorer !

9

Protégez votre blob de la lumière en le plaçant dans le coffret Labo de poche ou bien dans un tiroir ou un placard.

Le blob se réveille généralement en 24h, parfois en seulement quelques heures.

Oubliez-le donc quelques heures et revenez plus tard. Peut-être verrez-vous poindre vers les flocons un premier pseudopode, un petit bras minuscule …

5. Continuer sur cette bonne lancée

  • Lorsque le blob aura quitté son support papier, profitez-en pour retirer ce dernier à l’aide d’une pince à épiler.
  • Le blob ne fera jamais totalement disparaître les grains d’avoine car il ne consomme que les nutriments en surface. Retirez l’avoine délaissé par le blob et ajoutez de nouveaux flocons.
  • Changez la matrice tous les 1 à 2 jours pour éviter les moisissures.

6. Filmer son blob

Vous êtes vous déjà demandé à quoi ressemblerait votre blob s’il pouvait bouger à vitesse “humaine” ?

Et bien c’est possible : faites un time lapse !

Cette technique simple de vidéo, accessible aux débutants, vous permet de découvrir chez votre blob des comportements inédits et passionnants, totalement invisibles à l’œil nu.

Pour réaliser ce petit miracle, vous n’avez besoin que d’un simple smartphone et du tutoriel “Filmer un blob”.

L’art de filmer un blob

Vous voulez filmer votre blob ? Quelle belle idée !

Une fois vos découvertes dans la boîte, partager vos vidéos sur les réseaux sociaux avec #lelabodublob !

Amoureux de blobs ? Venez !

… et laissez-vous conquérir par un univers scientastique : des vidéos, des idées d’expériences et des anecdotes que vous ne découvrirez nulle part ailleurs.

0 commentaires

Bien joué !
Vous avez découvert la première partie de

La Bible du Blob !

D'ici quelques secondes, vous allez pouvoir ouvrir ce précieux grimoire et découvrir comment apprivoiser un blob. Vous recevez aussi, à l'occasion, de petites histoires croustillantes sur le Blob avec la Gazette.

Vous allez adorer ce que vous allez y dénicher...


Pour le recevoir gratuitement, entrez votre adresse mail principale juste en dessous :

Génial ! Allez voir vos mails maintenant ! Il se pourrait qu'une surprise vous y attende… IMPORTANT: pensez à vérifier dans "promotions et spams"

Découvrez gratuitement la première partie de

La Bible du Blob !

D'ici quelques secondes, vous allez pouvoir ouvrir ce précieux grimoire et découvrir comment apprivoiser un blob. Vous recevez aussi, à l'occasion, de petites histoires croustillantes sur le Blob avec la Gazette.

Vous allez adorer ce que vous allez y dénicher...


Pour le recevoir gratuitement, entrez votre adresse mail principale juste en dessous :

Génial ! Allez voir vos mails maintenant ! Il se pourrait qu'une surprise vous y attende… IMPORTANT: pensez à vérifier dans "promotions et spams"